Mes coups de cœur


Menu déroulant

12 novembre 2015

Critique littéraire - Le choix de Rudi (Françoise Dargent)

Coucou les Loulou !

Aujourd'hui, je reviens vers vous avec un sujet un peu particulier. Je veux vous présenter mon dernier coup de cœur en date, et sûrement mon plus gros coup de cœur de l'année 2015.
Bien entendu (parce que c'était une évidence pour moi), il s'agit du Choix de Rudi, de Françoise Dargent, publié aux éditions Hachette.

Tout d'abord, je tenais à remercier la maison d'édition de m'avoir envoyé un SP de ce superbe roman. Une magnifique lecture, que j'ai dévoré jusqu'à la dernière page.

Ce post sera donc un peu différent des autres. Simplement parce que je vous devais de présenter ce livre, que j'enjoins à lire, mais également son sujet, Rudolf Noureev, ainsi que son auteur, que j'ai la chance de recevoir en dédicace au Cultura de La Défense dimanche 15 novembre, à partir de 14h. Vous pourrez m'y rencontrer également, si vous venez nous faire un petit coucou. Mon contact de chez Hachette m'a gentiment proposé cette rencontre, que j'ai immédiatement accepté. J'espère pouvoir vous pondre un joli post sur cette future rencontre, photos à l'appui, avec une petite interview. Je suis très excitée alors venez nombreux !
Je vous attends !

Qui est donc Rudi ?
 
Rudolf Noureev est considéré comme l'un des meilleurs danseurs étoiles du 20e siècle. D'origine Tartare, il s'expatrie en France pour échapper au KGB, sur ses traces à cause de ses nombreuses frasques et de son esprit anti-conformiste. Un personnage pour le moins intéressant, que Françoise Dargent nous dépeint à travers ce livre avec force description et réalisme. 

Avant de revenir sur Rudolf, je vous laisse découvrir Rudi, son alter-ego adolescent, à travers ma chronique.

-----------------------------------~'oOOo'~-----------------------------------


Résumé : 
Quand il ne va pas à l'école, Rudi danse.
Quand il danse, il vit.
Alors il danse, et il ne pense qu'à cela.
Il oublie qu'il n'est pas libre dans son pays, l'Union Soviétique.
Il oublie qu'être danseur n'est pas un métier aux yeux de son père.
Il oublie la misère et il résiste
Il prend des cours en cachette.
Il est doué. Mais aussi rebelle.
Un peu trop au goût des adultes. 
Pour devenir danseur étoile, il va devoir se battre. 
Pour devenir le meilleur, il va devoir s'enfuir.  

Auteur : Françoise Dargent
Titre : Le Choix de Rudi
 Éditeur : Hachette Jeunesse
EAN : 9782012044425
352 pages - parut en août 2015
Prix : 15,90
Genre : Young-adult, Littérature française
 
-----------------------------------~'oOOo'~-----------------------------------




MON AVIS :

Un livre largement inspiré de l'enfance de Rudolf Noureev
Dans ce livre, l'auteur nous livre un récit romancé d'une passion hors norme, celle du jeune Rudi, qui souhaite devenir danseur étoile. À l'aide de son imagination, Françoise Dargent comble les blancs des interviews que Noureev a par la suite donné, et nous dresse un portrait qu'elle espère des plus fidèles.
Avant d'être un danseur étoile à la renommée mondiale, Noureev n'était donc que Rudi, un gamin pauvre de la Russie d'après guerre, une Union Soviétique communiste qui peine à se relever de la Seconde Guerre mondiale.
Rudi danse depuis qu'il est gamin, depuis qu'avec sa mère et ses sœurs, ils se sont faufilés pour aller à l'opéra. Mais la danse, surtout à cette époque, n'est pas un sport d'hommes, encore moins un métier d'hommes, et ce n'est pas son père, fraîchement revenu du front, qui l'encouragera dans cette voix.

Parce que Rudi aime la danse. Rudi ne vit que pour la danse.
À travers une plume magnifique et tout en justesse, Françoise Dargent se glisse dans la peau du jeune Rudi, lui donne une nouvelle voix, et lui rend honneur dans ce livre qui lui ressemble : à la fois passionné, rebelle et affirmé.
Car Rudi est tout cela : il ne vit que pour sa passion de la danse, envoyant au diable tout le reste, se moquant éperdument des retombés de ses actes, du KGB qui le surveille, du goulag dans lequel on envoie tous les anti-conformistes, et de la misère dans laquelle il vit ; pour danser, il est prêt à tout, même à ruiner sa santé pendant des heures, luttant contre le froid et la faim. Il est passionné. Il est acharné. Mais il est aussi rebelle. Il se moque de tout ce qui ne tourne pas autour de la danse, quitte a froisser les autres, à envoyer paître son gouvernement, et à passer pour un marginal. Il n'a peur de rien, il n'a pas froid aux yeux. Car tant qu'il danse, il vit. Alors il veut danser, et vivre à fond. Jusqu'à la fin. 
 @ Richard Avedon

Un magnifique hommage
Ce livre est un magnifique hommage à un danseur disparu, considéré par beaucoup comme le meilleur danseur du 20e siècle. Et on comprend pourquoi : avec acharnement, Rudi ira jusqu'au bout de ses rêves. Il ne veut pas être un bon danseur, il veut être le meilleur. Il ne veut pas y arriver, il veut briller et atteindre les étoiles. Avec des rêves plein la tête, à force d'acharnement, et à l'aide d'un soupçon de chance, il trace son chemin et mène sa barque où bon lui semble. 
Ce livre nous dépeint un Rudi tel que rare le connaisse et rend au danseur toute la fougue de sa jeunesse, toute sa passion et sa forte tête. 
Un personnage qui, malgré ses défauts, nous est attachant. 

En définitive... 
Une magnifique lecture, menée tambour battant par une auteur à suivre, à la plume excellente, qui parvient le miracle de se faire oublier au profit de Rudolf, qui revient d'entre les morts nous raconter lui-même son histoire. 
À lire absolument !

-----------------------------------~'oOOo'~-----------------------------------

Pour pousser plus loin ma lecture...

Eh bien oui, parce qu'il s'agit de ne pas mourir idiote, je me suis davantage intéressée à la vie de Rudolf Noureev. Qui était donc ce jeune tartare considéré comme l'un des meilleurs ?
Dans Le Choix de Rudi, Françoise Dargent nous narre certains spectacles, certaines chorégraphies, nous parle de ses gestes, de ses actes. J'étais curieuse de savoir à quoi tout cela ressemblait véritablement. J'ai donc farfouillé sur (mon ami) Youtube, et les quelques vidéos que j'ai trouvé de Rudolf me confirme ce que l'auteur nous dit déjà : il était grand ; brillant ; un excellent danseur. 

Voilà une vidéo qui démontre son talent, et qui approfondi l'image qu'on se faisait de sa danse du Corsaire, citée par l'auteur.

J'avoue être une grande fan de la danse en général, mais jamais je n'avais aimé le classique. Pourtant, force est de constaté que Rudolf est doué : il possède un corps musclé mais gracieux ; ses positions sont parfaites, et sa technique irréprochable. 
Il parvient à me faire aimer la danse au-delà de ce que je pouvais imaginer. 

Je ne vous raconterai pas toute sa vie : pour cela, vous pouvez aller farfouiller sur Internet. Wikipedia est déjà bien fourni. Mais je vous enjoins à découvrir ce grand danseur. Et arrêtez vous, si le cœur vous en dit, sur l'œuvre de Françoise Dargent, qui mérite le détour. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous !! =D

Ma Présentation