Mes coups de cœur


Menu déroulant

04 novembre 2014

Le Labyrinthe (1er volet) - Le film

Synopsis :
Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Je n'ai jamais lu le livre, mais voici mon avis à chaud sur l'adaptation ciné...
Ce film a été un véritable coup de cœur pour moi. À peine la salle est-elle plongée dans le noir qu'on entre dans le vif du sujet. Thomas s'éveille dans une espèce de cage en verre, qui s'apparente fortement à un ascenseur, totalement amnésique. La liberté qui l'attend est toute fictive : ils sont une petite quarantaine d'adolescents, tous des garçons, envoyés ici au rythme d'un par mois pendant trois ans. Ici s'apparentant fortement à une prison dorée : une clairière, une forêt, et tout autour d'eux, de très hauts murs qui les forcent à rester cloîtrer. Pour survivre, ils ont créé une communauté organisée et régie par certaines lois : chacun doit respecter la place qui lui incombe, et ne jamais, oh grand jamais, parcourir le labyrinthe qui les entoure.

Le labyrinthe n'est autre qu'un entrelacs de couloirs, corridors, aux murs si hauts qu'ils sont infranchissables. Chaque jour, les "coureurs" sont chargés de cartographier le plan du labyrinthe pour tenter de trouver une sortie. Mais à la nuit tombée, l'accès au labyrinthe se ferme pour les protéger d'un danger plus grand encore. Tous ceux qui sont perdus dans le labyrinthe à la nuit tombée ne reviennent jamais. 

Les personnages
On est immédiatement plongé dans un univers purement masculin.
Ces adolescents, qui tentent de survivre par tous les moyens, se sont rassemblés autour d'un leader, Alby, le tout premier à être arrivés ici. C'est lui qui accueille tous les nouveaux. C'est donc lui qui réceptionne Thomas à son arrivée. Il y a ensuite Newt (qu'on pourrait appeler Newton), qui est sans doute l'un des plus intelligent du groupe. Il seconde Alby. Quant à Gally, il est un des personnages clé de la communauté. Son rôle est sans doute un peu moindre que Newt, mais il n'en demeure pas moins quelqu'un à hautes responsabilités. Et il y a enfin Minho, le chef des coureurs, et peut-être l'un de mes personnages préférés. 
Quand débarque Thomas, qui est obnubilé par le labyrinthe et la liberté qui se trouve au-delà, les choses commencent à changer. Grâce à lui, les dangers seront au rendez-vous, mais les adolescents verront enfin les prémices d'un nouvel espoir : celui de sortir de là.
Mais les choses ne sont jamais très simples, et pour cela, il faut parvenir à vaincre ce qui se tapit dans l'ombre du labyrinthe, qui sort à la nuit tombée : les "Griffeurs", c'est ainsi qu'ils les appellent. On les entends hurler toute la nuit, et on imagine aisément les monstres qui se cachent derrière ce cris horribles.

Parce qu'il en faut bien une
Eh bien oui, parce qu'il en faut bien une, une actrice est ajoutée au casting, en la personne de Teresa. Pour l'instant, je ne vois pas bien l'intérêt de ce personnage, qui débarque un peu d'on ne sait où en plein milieu du film. Mais on comprend qu'elle a un rôle important dans la vie de Thomas, qu'il a connu par le passé. Reste plus qu'à comprendre lequel, mais ce ne sera pas dans ce premier volet que la réponse nous sera livrée. 
Une participation que je trouve donc inutile, pour ma part. Mais pourquoi pas ? J'imagine qu'elle n'est pas là par hasard. 
Et puis, je dois dire que j'aimais bien l'idée d'un casting exclusivement masculin, ça changeait un peu... Alors, déception, quand tu nous tiens...

Un film d'action
Même si Le Labyrinthe est avant tout un best-seller mondial publié au rayon ado, il n'en reste pas moins que l'adaptation cinématographique est un film purement hollywoodien, où l'action et le suspens se mêlent habilement. Personnellement, j'ai été plus que conquise. Le film nous tient en haleine du début à la fin. On va de surprises en rebondissements, pour le plus grand plaisir des yeux. Et ce n'est pas l'apparition des Griffeurs, qu'on voit très rapidement en chair et en os, qui me détrompera. 

Une histoire loin d'être aboutie dans ce premier volet. On ne fait qu'effleurer l'ombre des questions qui nous préoccupent réellement : comment sont-ils choisis ? pourquoi sont-ils là ? qui les y as mis ? qu'est-ce qu'il y a de l'autre côté du labyrinthe ? qui se cache derrière les initiales W.K.E.D., que les adolescents voient partout autour d'eux ? Et j'en passe. On sent que l'histoire prendra un tournant décisif dans le second volet, car la fin nous amène de nouvelles questions... 

En conclusion
Un film que j'ai adoré, et qui m'a donné l'envie de lire le livre, moi qui n'était pas tout à fait sûre d'apprécier l'histoire. Me reste plus qu'à parcourir ses pages, et à dévorer la suite des tomes, en attendant que les volets suivants voient le jour au cinéma.
C'est un très bon film pour les adeptes de dystopie, qui, encore une fois, ne m'a pas déçue.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous !! =D

Ma Présentation